Ancrée la tête en l’air

Temps gris, mais dès que j'arrive au bois je mets mes bottes et je prends le sentier qui passe près de la maison, je le suis un peu puis je bifurque sur un autre peu voyant celui-ci, il faut enjamber les ronces, ne pas se laisser accrocher. Il va sa courbe qui se perd sous... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑