Les petits de Nanny

L'hiver dernier elles étaient deux pinsonnes des arbres et un mâle à venir grappiller quelques reliefs des boules de graisse que mésanges et sittelles faisaient tomber à terre. Oiseaux discrets ne cherchant jamais la bagarre, tranquilles mais pas peureux. Au printemps j'ai rarement aperçu le mâle et plus vu une des femelles. Celle qui restait... Lire la Suite →

Labyrinthes : présent et origine

En 2002 j'écrivais un texte sorti de je ne sais où d'un coin de ma tête, de mon coeur, de mes entrailles, ainsi se révélait Jodhra, petite créature perdue dans une fracture du temps. Au fil des ans, du regard de Jodhra se sont développés les labyrinthes, monde parallèle à celui dans lequel je vous... Lire la Suite →

Au bonheur de Cyprien

Après avoir quitté Cyprien sur un coup de tête à bord du bocal avec oiseaux, clones et maitre chanteur, Loretta a enfin accepté d'ouvrir à son amoureux les portes de la forêt des Miroirs dans laquelle elle s'était posée il y a deux ans déjà (quelques cartes postales retrouvées ici). Cyprien est évidemment fou de... Lire la Suite →

Le bain de Danaé

Serait-ce du fait des effluves de menthe aquatique ? La chaleur du soleil qui me tapait fort sur la tête ? L'impossible élimination des lentilles d'eau qui n'ont cure du travail sisyphéen qui me fait puiser chaque jour de belles quantités de ces petites choses couvrantes sans que jamais je ne puisse voir le dessous... Lire la Suite →

C’est l’été, les Bonomes reviennent

Bon allez, juste un essai pour fêter le retour de mes p'tits Bonomes au jardin, au bois, dans ma tête, dans mon coeur toujours. Je ne sais plus trop y faire mais nous allons nous y remettre. S'ils veulent bien se montrer. Normalement, ce week-end, je devrais aussi trouver au creux des herbes quelques mini... Lire la Suite →

Renaissance – Loretta

La première à sortir de terre fut Loretta. Une main, un bras sur lequel elle prit appui pour extraire le reste de son corps. A genoux sur la terre meuble mêlée aux feuilles desséchées, elle resta un moment prostrée. Ses narines humèrent la douce odeur du sous-bois. Elle reconnaissait les arbres, ils avaient à peine... Lire la Suite →

Le selfie et la galette – Béatrice amoureuse

"Tu me fais goûter ta galette ?" demande gentiment le loup. "Tu fais un selfie ?" lui répond Béatrice. C'est à peu près là que nous en étions. Un frémissement dans les circonvolutions labyrinthiques. Mais où est passée Béatrice ? c'est la question qui se chuchote de feuille en feuille, de marge à marge. Loretta... Lire la Suite →

Et là-haut les oiseaux…

Heureusement, il y a les arbres et les oiseaux. Et je sais qu'un jour j'accepterai la petite place insignifiante que le bois me laissera pour vivre en accord avec l'Univers. Mais en attendant, je dessine, le bois, les oiseaux et des corps féminins. Si j'étais capable de m'arrêter là, mais non, il y a ce... Lire la Suite →

Lilith

Au début je suis partie sur une idée de rejouer du cutter. Ce serait un dessin, une femme, des lianes, cordes, un enchevêtrement labyrinthique, tout à la fois. Qui sera-t-elle ? Et donc, Lilith, parce que le feu, la vie, la fougue, un murmure, une évidence. Le nom s'impose toujours. Et parce qu'à ce moment... Lire la Suite →

Work in progress

J'ai toujours ce projet de sortir de l'état de brouillon ce gif que j'avais réalisé entre décembre 2015 et janvier 2016. Le problème du gif c'est que ça pèse vite très lourd, donc on diminue la taille et on supprime des images ce qui donne une impression très saccadée. Et puis ça saoule si on... Lire la Suite →

Sauter courir bondir et puis flotter

J'allais rater ma station. Je devais ? L'homme venu s'asseoir sur la banquette en face de moi me fit réagir avec son allure de ne pas y être : somnambule ? J'attrapais mon manteau et allais me précipiter vers la sortie. Un regard en arrière. Il y avait deux sacs sur la banquette où j'étais... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑