Renaissance – Loretta

La première à sortir de terre fut Loretta. Une main, un bras sur lequel elle prit appui pour extraire le reste de son corps. A genoux sur la terre meuble mêlée aux feuilles desséchées, elle resta un moment prostrée. Ses narines humèrent la douce odeur du sous-bois. Elle reconnaissait les arbres, ils avaient à peine... Lire la suite →

Le selfie et la galette – Béatrice amoureuse

"Tu me fais goûter ta galette ?" demande gentiment le loup. "Tu fais un selfie ?" lui répond Béatrice. C'est à peu près là que nous en étions. Un frémissement dans les circonvolutions labyrinthiques. Mais où est passée Béatrice ? c'est la question qui se chuchote de feuille en feuille, de marge à marge. Loretta... Lire la suite →

Et là-haut les oiseaux…

Heureusement, il y a les arbres et les oiseaux. Et je sais qu'un jour j'accepterai la petite place insignifiante que le bois me laissera pour vivre en accord avec l'Univers. Mais en attendant, je dessine, le bois, les oiseaux et des corps féminins. Si j'étais capable de m'arrêter là, mais non, il y a ce... Lire la suite →

Lilith

Au début je suis partie sur une idée de rejouer du cutter. Ce serait un dessin, une femme, des lianes, cordes, un enchevêtrement labyrinthique, tout à la fois. Qui sera-t-elle ? Et donc, Lilith, parce que le feu, la vie, la fougue, un murmure, une évidence. Le nom s'impose toujours. Et parce qu'à ce moment... Lire la suite →

Work in progress

J'ai toujours ce projet de sortir de l'état de brouillon ce gif que j'avais réalisé entre décembre 2015 et janvier 2016. Le problème du gif c'est que ça pèse vite très lourd, donc on diminue la taille et on supprime des images ce qui donne une impression très saccadée. Et puis ça saoule si on... Lire la suite →

Sauter courir bondir et puis flotter

J'allais rater ma station. Je devais ? L'homme venu s'asseoir sur la banquette en face de moi me fit réagir avec son allure de ne pas y être : somnambule ? J'attrapais mon manteau et allais me précipiter vers la sortie. Un regard en arrière. Il y avait deux sacs sur la banquette où j'étais... Lire la suite →

Le fossoyeur est amoureux de la funambule

D'hier à aujourd'hui. Hier, c'est juillet 2004, j'avais posté ce texte sur mon site de l'époque :  L'autre - dimension. J'écrivais alors un récit en images et mots. Si je ressors ce texte et cette image (j'ai eu ma période pomme) du placard c'est que les personnages sont venus me titiller ce week-end pour se... Lire la suite →

Embarquement pour un monde vivant

L'idée c'était de juste publier ce dessin (en bas de l'article), sans mot, comme ça. Je lui cherchais un titre, hum... L'embarquement pour Cythère ? c'est ce que les publicités au sol proposent. Et si le tableau est loin de celui de Watteau, je sais bien ce que j'ai voulu y mettre. Mais voilà, Béatrice... Lire la suite →

Voeux de liaisons

je voudrais des mots comme des voiles non pour faire voguer les âmes mais pour faire danser les corps perdus ils chercheraient la juste démesure avant de se grouper modeler la matière la chair la peau les fluides et les courbes folles exclamations ponctuées de languissantes chevauchées dans les marges d’une page effleurée par la... Lire la suite →

Bilan créatif 2017

Etrangement vivre sur deux lieux (quatre jours ici, trois là-bas) n'a pas nuit à mon travail de création. Bien au contraire, j'ai appris à mieux organiser mon temps, à ne pas remettre au lendemain (fichue procrastination), à faire ici les travaux sur ordinateur, l'impression, les plans, là-bas le dessin, les photos... Pressée par une petite... Lire la suite →

Loretta Saoulevent

Je m'appelle Loretta Saoulevent. Je suis née le jour où je me suis embarquée sur le "radeau des anges perdus". Seule à bord, à la fois capitaine et soumise au destin. Et puis je suis tombée. Ma nouvelle vie a commencé. Blablabla. Le seul fait avéré dans cette histoire c'est que pas un jour ne... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑