Ronds de mots

S’endimancher dans un complet de mots, ce serait avoir fière allure, et, ma foi, nous irions chevauchant quelques livres où donc se mêleraient de grands noms tels Goya, Watteau, Hugo à d’autres non moins poètes comme Pey ou bien Michon. Nous danserions de page à page, pataugeant dans les marges suivant lignes et chapitres. Lire comme deux cœurs qui balancent entre l’ivresse et la rencontre. L’un bat vers l’horizon, l’autre du chaos se débat. Là, un chat gras aux yeux de pluie endormi rêverait.

Ce sourire tant accueillant disait l’un, cette audacieuse expérience tenta l’autre. De l’or entre les mains, d’un livre tournons les pages. Entre les mains d’un livre, une page à tourner.

La nuit toujours est hésitante et le temps y fait mine de ne plus s’écouler. Les mots seraient des grains de sable qui vaille que vaille détournent les silences.

Si Hulotte hululait, les rêves s’ouvriraient. L’avez-vous entendu parler dans son sommeil ?

Singes de la nuit – 24 01 23

3 commentaires sur “Ronds de mots

Ajouter un commentaire

    1. A nos délicieux décalages horaires. Quand j’écrivais ceci, avançant péniblement dans ma nuit où seuls les mots faisaient du bruit, j’ai pensé que tu étais au soir de ta journée. Ensuite l’heure à voulu que je me lève. J’espère que ta nuit fut douce.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :