Le pic épeiche et le geai des chênes

Ce fut une longue attente avant de les voir se présenter. J’ai vu défiler tous les petits passereaux habituels mais j’espérais la venue de ces deux-là.

Je savais que les graines (arachide et tournesol) posées à même la table auraient la préférence du geai des chênes (Garrulus glandarius), le pain de graisse tournesol/cacahuètes retiendrait l’attention du pic épeiche (Dendrocopos major) (l’arrière noir de la tête nous apprend qu’il s’agit d’une femelle).

Je photographie parfaitement immobile derrière la vitre de la baie vitrée, je sais que le moindre mouvement de ma part peut faire fuir les oiseaux. Ces deux-là ne viennent pas souvent et le passage est rapide, c’est un moment à ne pas rater.

3 commentaires sur “Le pic épeiche et le geai des chênes

Ajouter un commentaire

  1. idem pour moi, immobile derrière la baie vitrée! pas de geai ici mais je le photographie chez ma fille dans le sud car elle habite en lisière de forêt dans les collines 🙂
    oui c’est un moment précieux à ne pas laisser filer! ils sont tellement beaux!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :