Finalement le labyrinthe

C’est comme si la vie créative arrivait à un tournant et voulait se résumer à un objet. Alors je passerai à autre chose.

Un labyrinthe de papier, évidemment. Mes labyrinthes sont nés (le pluriel leur va bien) il y a quelques vingt ans, peut-être un peu plus mais j’aime les chiffres ronds. Des images, des mots. Des personnages, des textes. Une aventure, car c’est bien de cela qu’il s’agit, l’aventure de ma vie d’à côté. Un monde onirique servi par mon amour des images et des mots. C’est en novembre 2022 que j’ai entrepris de le construire, d’abord quelques pages sans trop savoir vers quoi j’allais, animée par une évidence de l’urgence de faire, de conclure disais-je, c’est ainsi que par absorption du temps de mon quotidien, l’objet gonfla, gonfla et prit forme, celle de représenter une sorte de panorama créatif de ces vingt dernières années. Petit objet qui ressemble maintenant à un pavé épais. Le labyrinthe s’est déployé jusqu’à ce que la surface de la table de 2,50m x 1m devienne trop étroite. On y trouve des mini cartes, mini pages de journal, mini livres, etc. Il a bon caractère, et accepte tout ce que je lui donne. L’important était qu’il reprenne sa place dans le creux d’une main. Mes archives furent fouillées pour en extraire ce qui fut souvent publié sur mes sites, blogs ou réseaux sociaux, une bonne façon de conserver les choses.

La valeur d’un tel objet est toute personnelle, intime. Il peut se lire comme un livre, il peut s’étendre sur plusieurs pages tout en restant très sage. Mais il peut s’ouvrir comme une curiosité éclatée. Il peut aussi me jouer des tours, il m’est arrivé de m’y perdre, mais n’est-ce pas le propre d’un labyrinthe ? Sur la photo, je l’ai entouré de deux enceintes de photographies, la grande extérieure est composée d’arbres du bois, la plus petite intérieure révèle les animaux du bois, du jardin et des champs du dessus. J’aime l’idée d’une sorte de citadelle, un coeur qui bat, une sorte de boîte à secrets.

Du film que j’ai tourné au fil des pages et qui est finalement trop long pour être présenté, j’ai tiré quelques images pour les curieux de passage, l’image peut être largement agrandie :

3 commentaires sur “Finalement le labyrinthe

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :