Janvier 2019 au bois

Alors bien sûr il y a eu l’exposition Miro et surtout celle de Fernand Khnopff que j’ai particulièrement appréciée, il y a eu la découverte des premières pousses annonciatrices de renaissance dans le bois, il y a eu des lectures (souvent très lentes), des rencontres heureuses, des questionnements, des enthousiasmes, des craintes, des désirs, des sourires et des rires, quelques fibres de sagesse en plus, d’éloignement sans doute aussi, et puis il y a cette attente que le temps passe juste assez vite pour que le jour se lève plus tôt et que je puisse de nouveau partir aux premières heures de l’aube à la rencontre des chevreuils s’il en reste quelques uns.

Il y a donc un nouveau cube, Teddy à la fenêtre… hum, si vous avez un meilleur titre, je suis preneuse.

Et ce dessin d’une Loretta pleine d’hésitations (exceptionnellement le corbeau de Lotta a accepté de céder sa place à Teddy (qui s’est un peu imposé, faut dire)). C’est pendant les repères photographiques dans un espace large et sauvage du bois que Teddy est venu me rejoindre…

Les hésitations de Loretta

… pour des jeux privilégiés de présence et d’émotions, de cache-cache et de coucou me voilà.

13 commentaires sur “Janvier 2019 au bois

Ajouter un commentaire

  1. effectivement pas de barbichette pour Teddy, contrairement au Robin de ma fille 🙂
    et comme par hasard, étant en visite chez mes parents cet aprèm, j’ai eu envie de leur montrer ton Teddy et bien m’en a pris puisqu’il y avait un nouveau billet chez toi…..j’adore ces synchronicités! 😉

    J'aime

    1. Je n’ai plus le temps de faire des articles sur les expos que je visite. Mais oui, je vous conseille absolument de visiter l’exposition au Petit Palais, surtout si vous aimez le symbolisme. J’espère y retourner.

      Aimé par 1 personne

  2. Bonjour ‘Vy. Peut-être que je vais enfin me remettre à lire mes blogs préférés mais voilà, il s’agissait de passer sans mourir de chagrin cette première année sans notre fils bien-aimé. Nous sommes allés à Paris visiter en deux jours quatre super expositions. Giacometti à la fondation Mayol, les robes asiatiques d’Yves Saint-Laurent, l’admirable exposition Miro au Grand Palais (qui vaut la fondation Miro de Barcelone), c’est dire ! et le clou, à la fondation Vuitton, Egon Schiele et surtout Jean-Michel Basquiat (que j’adore depuis longtemps). Une fabuleuse démonstration d’un génie qui a traversé notre monde à la vitesse d’une comète. Bref, c’était super intéressant et revigorant. Bravo pour ces respirations que sont vos dessins et vos photos et finalement, votre mode de vie. Je vous embrasse d’ici où le froid nous quitte déjà après quelques jours de neige qui rend le monde si pur, si virginal !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :