Mademoiselle – exposition au CRAC de Sète (V2)

Ce voyage, nous le faisions essentiellement pour nous rendre au Miam, Musée International des Arts Modestes. Cette visite me paraissait nécessaire depuis que j’avais vu l’exposition Plus jamais seul, d’Hervé Di Rosa, à la maison rouge (lire mon article sur le bocal). Mais, et j’avais pourtant vérifié (mal sans doute) que le musée était ouvert le jour J, on s’est bel et bien cassé le nez sur une porte close (pour nouvel accrochage). Oh déception, évidemment. Allo Google, y a-t-il une autre expo à proximité ? Oui oui, là-bas, juste au bout de la rue, le CRAC (Centre régional d’art contemporain) ouvre largement et gratuitement ses portes sur l’exposition MADEMOISELLE. « Une exposition collective qui rassemble une nouvelle génération de femmes artistes internationales. Faisant référence à l’interdiction récente du titre « Mademoiselle », et s’inspirant de l’actuel intérêt pour les droits des femmes l’exposition entend montrer l’évolution et la diversification des stratégies et des théories féministes. »

Une exposition plaisante, intéressante et non dénuée d’humour. Finalement, nous fûmes très satisfaits de notre visite à Sète.

Pour en savoir plus sur le CRAC de Sète, c’est ici.

D’autant plus satisfaits que j’avais réservé une chambre d’hôte à la Pointe-Courte, endroit pittoresque, où s’accumulent des maisons de pêcheurs et paradis pour les chats, au bord de l’étang de Thau. Notre logement, tenu par Isa, artiste qui travaille le bois flotté, en haut d’une petite maison ne dépareillait pas avec l’endroit. Des équipes cinématographiques s’intéressent au lieu et des scènes sont encore tournées dans les rues de la Pointe-Courte. Agnès Varda y a tourné son premier long métrage, La Pointe courte en 1955, que je n’ai pas vu mais j’aimerais bien.

9 commentaires sur “Mademoiselle – exposition au CRAC de Sète (V2)

    1. Je connaissais Sète, y étant venue maintes fois par le passé. Mais étrangement, je ne savais rien de cette Pointe courte qui m’a totalement enchantée. Et c’est pur hasard si j’ai choisi cette chambre d’hôte, alors quelle chance !

  1. Il y a aussi la graine et le mulet qui avait été tourné à Sète (à la Pointe courte ? Je ne sais pas) et qui en rendait une agréable ambiance.

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑