Errance

En cette heure où trépasse
L’enchantement des fées
L’écho des âmes lasses
Miaule sa mélopée

J’y attends mon amant
Le vent et ses murmures
Les ronces s’opposant
A ma charnelle armure

Le sentier s’est enfoui
Et mes pas se dérobent
Dans l’indécence inouïe
Des songes qui m’enrobent

Accroupie sous les ombres
Je me fais animal
Sous le feuillage sombre
Mise à nue mise à mâle

Je n’aurai retrouvé
Ni amant ni serment
Mais le coeur dérobé
Des esprits dérivants

Alors de la lumière
Je me fis la soumise
Porteuse de chimères
D’un soir au bois de Cise

26 06 2018

(d’un clic magique les images s’agrandissent)

7 commentaires sur “Errance

    1. Je préfère quand même mettre mon écriture à l’horizontal. Bon, là, c’était comme une nécessité que je ressentais.

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑