Le silence des têtards

Le 14 mars, je publiais l’article « brrrrrroooooonnnnnnn » sur l’accouplement des grenouilles rousses commis dans le plan d’eau de mon jardin. Un mois plus tard, il est temps de vous donner des nouvelles de ces petits batraciens. Les oeufs ont profité d’un rayon de soleil pour commencer à éclore. Très vite la surface de la mare est devenue noire et épaisse, grouillante. Je ne m’attendais pas à ce que j’ai vu en m’approchant. Ça gigotait dans tous les sens. Impressionnant. Des milliers de petites choses se tenaient les unes contre les autres, frétillant autant que faire se peut.

Du coup je me suis mise à la vidéo pour vous montrer l’agitation à la surface de l’eau. Sur l’autre courte vidéo, vous pourrez voir les têtards bien actifs dans leur élément liquide.

15 commentaires sur “Le silence des têtards

  1. impossible de résister à l’appel des têtards! c’est trop beau et ça me rappelle de bons moments de mon enfance où je passais des heures à les regarder et à m’émerveiller de leur évolution! quel beau cadeau! merci Evy!

    1. Oui, les têtards sont absolument silencieux. Le reste est gracieux charivari, et encore il manque les poules du voisins. Essayez donc d’ouïr un têtard avec ça.

  2. Impressionnant ! Je ne sais pas quelle proportion arrivera à l’âge adulte, mais ça fait quand même beaucoup de bouches à nourrir pour les heureux parents… 🙂

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑