« brrrrrroooooonnnnnnn »

De la continuité comme un ronron de batracien roux.

un petit plan d’eau dans le jardin

Une vibration basse presque continue. On se croirait en pleine méditation bouddhiste. Elles sont bien de retour, derrière la barrière des chants des oiseaux. Accrochées aux reflets miroitants de l’étang – une toute petite mare en fait mais la taille importe peu. Quand les princes charmants se sont fatigués des guerres, ils rentrent dans leur peau de crapauds, disent les fées, alors ils font l’amour, parce que la vie l’ordonne, et la vie sait se faire obéir.

les batraciens s’accouplent

Petit peuple du marais. Ta vibration si heureuse en mon coeur compte les ans. Et pas de temps à perdre, l’accouplement ne va pas durer éternellement. J’ai mis le téléobjectif sur le boitier, réglé l’iso et la vitesse (je donne toujours priorité à la vitesse, une habitude de suivre les animaux). Clippé le tout sur le trépied. Je me suis approchée de la mare en faisant un grand tour pour les prendre à revers sans les effrayer. J’ai posé le trépied sur la terre meuble. Quelques batraciens ont plongé, des couples semblaient pris dans la surface des eaux, entre ici et ailleurs. Juste la lisière, la fragilité, le fil ténu qui, s’il casse, fait tout basculer dans le désarroi. Le lieu précieux qui supporte la beauté de l’intersection des mondes. Mon ici, leur ailleurs, ou peut-être l’inverse, c’est toujours une aubaine d’être témoin privilégié.

Accroupie, j’y suis allée lentement, pas de rafale, des petits shoots discrets accompagnés du basculement du miroir du réflex, moins gênant que mon ombre. Penser à déplacer le soleil. Juste une photo après l’autre. Teddy est venu me voir, il venait de prendre un bain, se secouait comme un beau diable, ses plumes hirsutes m’ont fait éclater de rire. Crapule. J’ai reculé toujours accroupie en entrainant le matériel, je me suis relevée, et puis j’ai remercié. Je ne vous cache pas que je m’essaie au « brrronn », mais je réussis mieux le chant d’amour du merle.

un rêve flottant

Et sur l’eau maintenant, il y a ces petits nuages de rêves flottants. J’espère que les oeufs ne gèleront pas ce week-end, on nous annonce le retour des températures négatives. L’année dernière, il y avait encore des têtards en septembre. Des grenouillettes à partir de juin. Si petites choses sauteuses, des centaines au début lors de la première grande sortie et juste quelques unes encore à la fin de l’été.

Je précise, on ne coasse pas chez la rousse, juste ce bruit au début unique et qui devient continue au plein de la saison des amours, comme sur cette vidéo piochée sur le net (ne montez pas trop le son, c’est quand même assez discret) :

Le petit plus : j’ai fait le choix d’une tondeuse mécanique pour ne pas broyer mes grenouilles dont certaines ne quittent pas le jardin après la ponte, jusqu’à l’endormissement hivernal. En passant la tondeuse, je suis à l’écoute de l’ellipse gutturale brrronique qui me fait arrêter la machine infernale et je regarde la belle s’en aller débonnaire une patte après l’autre, un peu pataude il faut reconnaitre. On ne coasse pas et on saute peu chez la rousse. Un anti-moustique très performant, par contre.

(suite : Le silence des têtards)

9 commentaires sur “« brrrrrroooooonnnnnnn »

Ajouter un commentaire

  1. ah voilà la raison de ton inquiétude avec la neige à ton départ du bois! tes photos sont féeriques, notamment le rêve flottant……..un miracle de beauté et d’avenir! je croise les doigts pour les œufs mais ça devrait aller vu qu’on la trouve aussi en altitude cette grenouille rousse 😉

    J'aime

    1. L’année dernière, je me souviens qu’il y a eu un épisode de froid après la ponte, je me suis fait du soucis, et il y a eu des têtards jusqu’en septembre. Quand je suis partie ce lundi matin, la mare n’était pas gelée, et les températures ont dû remonter un peu ensuite.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :