L’histoire du cube Didi

Cela faisait plus d’un an que nous suivions ce couple de chouettes effraies sur internet : Didi et Jasper. Une petite maison haut perchée, quelques caméras extérieures et deux intérieures. Didi avait cette particularité de vouloir de nouveau s’accoupler dès que les petits avaient quitté le nid. Les couvées se succédaient. De janvier à juin de l’année dernière, j’avais fait des captures d’écran en suivant ce couple de chouettes, sans savoir ce que j’en ferai : accouplement, ponte, la première éclosion jusqu’à la cinquième. Parce que Didi ne pondait que cinq oeufs, contrairement à certaines chouettes qui en pondent huit ou dix ou douze, l’avantage d’un plus petit nombre c’est que tous les petits étaient suffisamment nourris pour grandir jusqu’à leur départ du nid. Cette petite chouette très attachante était très suivie et appréciée.

Et puis, en fin d’année 2017, Didi a disparu, elle n’est pas revenue au nid, elle en était à la troisième couvée de l’année, trop jeunes encore les petits sont morts de froids dans les heures qui ont suivi. Le père a été désorienté et est resté prostré de nombreuses semaines (il vient de se remettre en couple avec une nouvelle femelle).

Nous approchions de Noël, ma fille avait eu beaucoup de peine comme tous ceux qui suivaient les aventures de Didi. Alors j’ai eu l’idée d’utiliser les captures d’écran que j’avais faites et de faire un cube que j’allais offrir à ma fille pour Noël. Une surprise.

J’ai fait un dessin de Didi pour l’extérieur du cube et je l’ai rempli avec des images que j’avais à disposition. La petite anecdote totalement inattendue de cette couvée c’est qu’une des souris que Jasper avait ramenée pour nourrir les bébés était toujours en vie lorsqu’elle atterrit dans la boite à Didi. Il y avait tellement d’autres souris mortes dans le garde-manger que le petit rongeur a filé se cacher. Le plus étonnant c’est qu’elle est restée plus de 70 jours dans la boite, sous les yeux des chouettes qui grandissaient. De quoi se nourrissait Zippy la petite souris ? Mais de restes de souris. Il n’était plus rare à la fin de la voir aller voler des souris entières.

Si mon mari m’avait demandé le cube que je lui ai offert, ma fille ne savait rien de la surprise que je lui préparais. Lorsque je l’ai montré à mon fils avant Noël il m’a dit, « Là, tu fais fort, il va y avoir des larmes ».

A Noël, ma fille a ouvert le paquet cubique que je lui offrais, et lorsqu’elle a vu… je peux vous assurer que ce fut un grand moment d’émotion.

Retrouvez mes autres cubes ici.

10 commentaires sur “L’histoire du cube Didi

Ajouter un commentaire

  1. oh encore une merveilleuse création, Evy! et tellement émouvante! je me souviens de ce lien que tu m’avais passé pour voir les chouettes mais chez moi, ça ne fonctionnait pas très bien (question de débit je pense)
    didi continuera d’enchanter son p’tit monde grâce à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :