Bord du monde

Que sont ces autres dimensions rendues perceptibles après l’averse ? Invitation au voyage dans des paysages d’or et d’argent, de tons ocres et verts, architectures fondées sur l’improbable, au hasard d’un support, vulnérables structures enfantées dans l’enchantement de l’éphémère intemporel. Voir. Ces champs de colza ou de blés en herbe, ces arbres accompagnant le cours d’une rivière qui ne prendrait sa source que dans le lointain imaginaire. Diamants fugaces d’un tour magicien, le temps au poète dans sa bulle de composer un horizon, le reflet d’un monde vallonné porté par des vents sans contraire. Et puis cet oeil qui nous regarde, cette pièce de puzzle flottante, cette main guidant la rêverie. Ici les énigmes ne demandent pas à être résolues, ici les traces sont fugaces le temps d’une rencontre qui s’achèvera dans une promesse de renaissance. Tant que la pluie tombera. C’est ici le bord du monde, faites un souhait, il sera emporté là où les souhaits se réalisent. Absolument.

  • photos prises le 1er mai 2017 après la pluie –

16 commentaires sur “Bord du monde

Ajouter un commentaire

  1. « … dans l’enchantement de l’éphémère intemporel.
    Voir.  »

    Se rapprocher de chacune d’elles
    les goûter une à une,
    ces photos.
    Autant de beauté.
    M’est intense.

    Et tes mots, qui leur donnent parole on dirait.

    Elles sont sublimes, ‘vy.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :