Les guêpes

Cet été il y avait un bourdonnement incessant dans le bois. Les guêpes furent nombreuses et j'ai pu les observer à loisir. J'ai déjà posté ici certaines photos que vous retrouverez ci-dessous surtout dans la première planche. Ces trois pages font partie d'un ouvrage que je tente de mettre en forme sur les animaux du... Lire la Suite →

Une pomme très prisée

Assise sur le banc devant la mare aux grenouilles, je me demandais si les lentilles d'eau qui en recouvrent la surface formaient une couche suffisamment résistante pour empêcher les feuilles du bois de couler au fond. Ce qui me conviendrait bien, évitant ainsi une accumulation de déchets, verts mais non moins envahissants dans ce plan... Lire la Suite →

Ce petit lien insondable

Il est venu me chercher alors que la nuit tombait dans le bois... Pff, il me parait si présomptueux d'affirmer ceci, de m'emparer d'un acte en satisfaisant mes désirs d'humaines explications, soit que cette petite boule de plumes m'ait crue perdue... ou qu'elle ait craint que les ombres de la nuit s'emparent de moi... que... Lire la Suite →

Ancrée la tête en l’air

Temps gris, mais dès que j'arrive au bois je mets mes bottes et je prends le sentier qui passe près de la maison, je le suis un peu puis je bifurque sur un autre peu voyant celui-ci, il faut enjamber les ronces, ne pas se laisser accrocher. Il va sa courbe qui se perd sous... Lire la Suite →

Comme une fissure dans mon espace-temps

C'était le week-end dernier. Ciel bleu et plein soleil. Nous sommes au bois, samedi après-midi, je marche dans la partie du sentier que j'ai l'habitude de parcourir. Je vais relever mes souvenirs. Ici, les fougères sont passées du rouille sublime au brun sec et cassant, là le nid de guêpe est désormais infiniment vide... Je... Lire la Suite →

Ils étaient à mes côtés

Quand t'en peux plus du bruit, du monde, des retards de RER, de la folie du bitume sous tes pieds et que d'un coup tu te sens entourée d'arbres, comme portée, accompagnée tout au moins, et que la sérénité t'envahit, tu te dis que les arbres sont entrés en toi et tu sens qu'ils te... Lire la Suite →

Mina et le Traceur d’Univers

Un peu de rêve qui s'adresse à l'enfant toujours vivant en chacun de nous. Plus que ça pour moi qui ai vraiment rencontré un Traceur d'Univers. (texte revu déjà posté sur Les oiseaux dans le bocal) * « Il était une fois à l’extrémité du monde, entre l’ailleurs et le nulle part, une petite maison... Lire la Suite →

Note du 16 novembre 2018

J'arrive au bois. Ouverture des volets puis nourrir les oiseaux. Un bourdonnement très près de moi, si près que je n'arrive pas à distinguer s'il s'agit d'une guêpe ou du frelon qui squatte le jardin, le corps est flou, là juste à hauteur d'yeux. L'animal colle, enfin je vois, c’est bien une guêpe. Peut-être celle... Lire la Suite →

Mademoiselle – exposition au CRAC de Sète (V2)

Ce voyage, nous le faisions essentiellement pour nous rendre au Miam, Musée International des Arts Modestes. Cette visite me paraissait nécessaire depuis que j'avais vu l'exposition Plus jamais seul, d'Hervé Di Rosa, à la maison rouge (lire mon article sur le bocal). Mais, et j'avais pourtant vérifié (mal sans doute) que le musée était ouvert... Lire la Suite →

Musée Soulages, à Rodez (V1)

Une petite semaine pour un voyage de 2000 km en voiture à travers la France, où il était prévu de visiter le musée Soulages, à Rodez (lieu de naissance de l'artiste), le musée international des arts modestes, à Sète, et l'exposition Tissage Tressage, à la Villa Datris à L'Isle-sur-la-Sorgue. Et bien sûr, d'admirer les magnifiques... Lire la Suite →

L’esprit de la licorne

Il y avait cette dame qui nouait son voile autour de la lance d’un chevalier. Un vieux film dont il ne me reste que cette séquence en mémoire. Évidemment, le bel écuyer triompherait de tous les duels. J'étais petite fille, et je marchais dans le grand parc qu'il me fallait traverser pour me rendre à... Lire la Suite →

Combien de faces à l’intérieur ? (cube 10 18)

J'ai commencé ce cube il y a presque un an,  en novembre l'année dernière exactement. Il s'agissait davantage d'une recherche que d'un projet réel. J'étais alors titillée par l'envie d'associer plusieurs cubes. Je ne sais plus pourquoi je ne suis pas allez plus loin, peut-être fus-je attirée par une de mes autres activités, ou déçue... Lire la Suite →

Du côté des petites heures

Cet été j'ai amassé beaucoup d'images qu'il me faut encore trier, traiter, assimiler, afin de concrétiser quelques projets qui me tiennent à coeur. Je suis le rythme des saisons, ce que m'offre et me révèle le bois. Ce que j'en comprends en y mettant toujours un maximum d'humilité. Pardi, les bourrasques du doute ne sont-elles... Lire la Suite →

Teddy, son et mouvement.

Depuis le temps que je vous parle de Teddy, un an, oui oui, un an que ce petit garnement d'oiseau se montra fort intéressé par les biscuits que je grignotais... une prise de contact qui me laisse de jolis souvenirs et qui fut suivie de bien d'autres beaux moments souvent très émouvants tout au long... Lire la Suite →

Les petits de Nanny

L'hiver dernier elles étaient deux pinsonnes des arbres et un mâle à venir grappiller quelques reliefs des boules de graisse que mésanges et sittelles faisaient tomber à terre. Oiseaux discrets ne cherchant jamais la bagarre, tranquilles mais pas peureux. Au printemps j'ai rarement aperçu le mâle et plus vu une des femelles. Celle qui restait... Lire la Suite →

Labyrinthes : présent et origine

En 2002 j'écrivais un texte sorti de je ne sais où d'un coin de ma tête, de mon coeur, de mes entrailles, ainsi se révélait Jodhra, petite créature perdue dans une fracture du temps. Au fil des ans, du regard de Jodhra se sont développés les labyrinthes, monde parallèle à celui dans lequel je vous... Lire la Suite →

Bourdon sauvé des eaux

L'idée de la vidéo ne me venait pas vraiment, jusqu'à ce petit film que ma fille s'est amusée à faire cet été sur le frelon et la guêpe. Du coup titillée par l'envie et la curiosité, j'ai commencé à m'intéresser au montage vidéo. Pour ce premier film je n'ai surtout que des photos, mais j'aurai... Lire la Suite →

Photo de famille

Le course folle à la reproduction se termine doucement. Quelques jeunes traînent encore près de leurs parents quand ceux-ci sont en couples comme les merles. Chez d'autres qui vivent seuls le reste de l'année comme Teddy c'est déjà de l'histoire passée. Mais ils sont revenus pour la plupart. Même les mésanges commencent à regarder si... Lire la Suite →

Livre des heures (1) – La traversance

Notes du lundi 30 juillet 2018 - maison du bois 5h18 - la chouette hulotte ulule au loin. Elle annonce la fin de la nuit. J'attends le premier chant des oiseaux diurnes. 5h25 - étrangement le silence règne par ailleurs alors qu'il y avait tant de vie (remue-ménage ?) à la même heure il y... Lire la Suite →

Le poster du mois – La traversance

Se lever tôt le matin et partir seule à travers bois, longer les champs jusqu'au bout des falaises. Vibrer au souffle des lumières. Seule, vraiment ? Justement non. Balade bonheur et sérénité. Accueil et ravissement. L'instant précis où le moment est parfait et la joie absolue. Et ceci sans cesse recommencé. Et penser au poète,... Lire la Suite →

Journal du bois, La Traversance

Je vais essayer de reprendre plus régulièrement mon journal qui ne concernera plus que mes observations au bois. Voici les deux pages concernant une partie de ce week-end. Pour lire agrandissez deux fois...

Au bonheur de Cyprien

Après avoir quitté Cyprien sur un coup de tête à bord du bocal avec oiseaux, clones et maitre chanteur, Loretta a enfin accepté d'ouvrir à son amoureux les portes de la forêt des Miroirs dans laquelle elle s'était posée il y a deux ans déjà (quelques cartes postales retrouvées ici). Cyprien est évidemment fou de... Lire la Suite →

Un jeu de mots pour l’été

J'ai écrit le texte ci-dessous en utilisant neuf mots imposés sur le blog des Oulimots. Ce que je vous propose aujourd'hui, c'est de tirer sept (7) mots de ce texte (sans toutefois utiliser les mots de la contrainte originale que vous trouverez sous le texte), et d'écrire à votre tour un texte court selon le... Lire la Suite →

Enfance – Palais de Tokyo 2018

Alors oui, le 21 juin au soir, comme prévu ici-même, je suis allée au vernissage des nouvelles expositions du Palais de Tokyo, beaucoup plus légères que la dernière série. Enfance, pensez, on est tous concernés. Et avec le titre complet Enfance, encore un jour banane pour le poisson-rêve. Moi, je décolle. Un peu... pas mal...... Lire la Suite →

Quelque chose de rouge

Peut-être une nouvelle série, on verra. Une mosaïque à base de mes photos et un texte court. Mille possibilités. Partons cette fois de quelque chose de rouge. Si je vous dis «quelque chose de rouge», je pense d’abord au sang, bien sûr, le sang de la vie à la mort. Il pourrait s’écrire une histoire... Lire la Suite →

Le bain de Danaé

Serait-ce du fait des effluves de menthe aquatique ? La chaleur du soleil qui me tapait fort sur la tête ? L'impossible élimination des lentilles d'eau qui n'ont cure du travail sisyphéen qui me fait puiser chaque jour de belles quantités de ces petites choses couvrantes sans que jamais je ne puisse voir le dessous... Lire la Suite →

C’est l’été, les Bonomes reviennent

Bon allez, juste un essai pour fêter le retour de mes p'tits Bonomes au jardin, au bois, dans ma tête, dans mon coeur toujours. Je ne sais plus trop y faire mais nous allons nous y remettre. S'ils veulent bien se montrer. Normalement, ce week-end, je devrais aussi trouver au creux des herbes quelques mini... Lire la Suite →

Museum live

C'était une jolie soirée, jeudi 28 juin. Le Centre Pompidou ouvrait les portes de son musée d'art moderne - il suffisait de retirer un petit autocollant distribué à l'entrée du musée -  et offrait dans le forum des jeux, un concert, des sucettes, etc. Franchement, si vous voulez visiter gratuitement le musée aux quatrième et... Lire la Suite →

Les larmes – Pascal Quignard

Il y a quelques temps, j'ai entendu Pascal Quignard parler de sa mélancolie joyeuse. Alors ne voyez pas dans ce titre Les larmes un repoussoir. Même si les larmes coulent un peu dans le livre, pour le lecteur ce peut être de joie quand il devient témoin de ce moment fabuleux (du moins est-ce ainsi... Lire la Suite →

Errance

En cette heure où trépasse L'enchantement des fées L'écho des âmes lasses Miaule sa mélopée J'y attends mon amant Le vent et ses murmures Les ronces s'opposant A ma charnelle armure Le sentier s’est enfoui Et mes pas se dérobent Dans l’indécence inouïe Des songes qui m’enrobent Accroupie sous les ombres Je me fais animal... Lire la Suite →

Enfers et fantômes d’Asie

Une exposition au musée du Quai Branly, c'est souvent signe d'une exposition bien faite. Celle-ci intitulée Enfers et fantômes d'Asie ne déroge pas à cette habitude, bénéficiant encore une fois d'une belle et envoûtante scénographie. Le mouvement, le cinéma sont à l'honneur.  Le commissaire d'exposition, Julien Rousseau, a fait appel  à un atelier de plasticiens... Lire la Suite →

A tâtons !

C'était quelque part du côté de Pierrefonds, un vendredi avant d'aller au bois, nous étions invités à visiter une carrière de calcaire. Calcaire tendre, celle-ci n'étant plus exploitée depuis 1927, le propriétaire, Compagnon du Devoir, spécialiste de la pierre, invite amis et amis d'amis à découvrir le plafond de la grotte improvisée qui laisse affleurer... Lire la Suite →

Par quel songe la mémoire ramène…

Hier, j'ai retrouvé ce texte sur un ancien blog. Envie de le trainer jusqu'ici, histoire de marquer un peu l'espace de sa présence. Lui, Clio, aussi appelé Monsieur le chat, vingt ans de vie commune. * Cela commençait par une petite chiquenaude sur le côté de ton museau. Nous étions toi et moi installés sur... Lire la Suite →

Le geai et le merle

Lorsque je l'ai vu arriver, j'ai d'abord cru qu'il s'agissait d'un pigeon. Evolution du regard : un beau pigeon. Encore un effort : magnifique pigeon. Petite voix : ce serait bien la première fois qu'un pigeon viendrait se poser ici. Clairvoyance : mais c'est un geai ! Oh ! Incroyable ! J'attrape l'appareil photo, l'occasion... Lire la Suite →

A la recherche de Teddy

La semaine dernière, un petit piaf décoloré s'est perché sur la palissade en bois du jardin.  Teddy était en train de ramasser toutes les graines que son bec court pouvait contenir. Depuis deux jours je le voyais se diriger vers une autre direction que celle qu'il avait l'habitude de prendre depuis qu'il est en couple.... Lire la Suite →

Faux-Miroir – Bernard Alteyrac

Il est certains livres qu'on ne voudrait pas quitter, alors on essaie de ralentir le rythme de la lecture mais plus on va plus on s'aperçoit qu'on est en train de dévorer les pages et que la fin s'annonce trop vite. C'est le cas de Faux-Miroir. Un roman dans lequel on entre sous la douceur... Lire la Suite →

Envolés, mission accomplie

note du 27 avril : hier, les jeunes merles ne savaient pas encore manger seuls, l'un d'eux avait essayé de piquer la pomme du bec, sans résultat, c'était pourtant pas l'envie qui manquait. Aujourd'hui, il recommençait et cette fois le bec s'enfonçait, de même pour les graines, j'en ai vu un picorer. L'apprentissage est en... Lire la Suite →

Quand le ciel vous tombe sur la tête

Le vent souffle sans répit depuis la nuit dernière, et parfois les rafales nous donnent l'impression qu'elles vont tout arracher. Alors me vient à penser d'aller faire des photos au coeur du bois, capter les mouvements et la furie du vent. Au moment même où j'émets cette idée insensée parait-il,  une vitre explose dans la... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑